Petit résumé des mes essais culinaires

13 mai 2009

Mon vrai faux couscous…

Oh j’imagine assez bien le regard à la fois perplexe et intrigué de celles et ceux qui ont lu ce titre. Tout d’abord c’est quoi du faux couscous ? Et puis du vrai faux ?

Eh bien je vais arrêter le suspens immédiatement en vous livrant quelques explications…

Commençons par le commencement : je n’aime pas le couscous !

Toutes mes excuses aux fans inconditionnels de ce plat typique mais c’est comme ça ! Je n’apprécie guère la semoule : grains trop petits (mais pareillement je n’aime pas les vermicelles… si ça peut vous réconforter) et puis ça continue de gonfler dans le ventre… pas très sexy tout ça ! Je n’aime pas non plus les légumes cuits dans ce bouillon : ils sont coupés trop grossièrement, trop mous, trop fibreux, trop imbibés de ce jus qui ne me plaît pas, … Je trouve que la harissa pique beaucoup trop pour mon palais ! Remarquez que cela fait passer le goût des légumes mais mon ami l’estomac ne semble pas apprécier ces excès de piquant. Alors il me reste la viande… mouais… on peut mieux faire…

Il y a quelques années, j’ai donc pris la décision de ne plus manger de couscous.

Mais voilà, mon papa, lui, adôôôôôre le couscous : il aime le bouillon, il aime les légumes cuits dans ce bouillon, il aime la semoule qui fait gonfler le ventre, il aime toutes les sortes de viandes d’un bon couscous royal, …MAIS son nouveau mode d’alimentation* ne lui permet pas de manger ce couscous qu’il aime tant pour ses saveurs et pour ses couleurs.

 

Tiens tiens…

Niveau saveur, ça risque d’être compliqué (surtout que je n’ai pas vraiment envie de m’investir pour trouver un ersatz niveau goût) MAIS niveau visuel il doit y avoir moyen de faire quelque chose.

 

C’est en partant de ce constat qu’est né mon vrai faux couscous : vrai car il lui ressemble mais faux car ce n’en est pas un !**

 

Ceci n’est pas du couscous

 

Ingrédients

 

1 chou-fleur

4 belles carottes

3 pommes de terre

1 oignon

1 poivron

1 boîte de concentré de tomate

2càs d’huile d’olive

4 à 5 branches de coriandre fraîche

Viande ou poulet ou poisson ou crustacé, au choix*** !

 

Préparation

 

A la question : « pas de semoule ? », je réponds « non » !

 

Détailler le chou-fleur, le laver et le mixer (oui oui). N’y aller pas tête baissée car vous devez obtenir la consistance de… allez soyons fous : la semoule !

Faire chauffer une grande casserole d’eau non salée, mettre la moitié du chou-fleur mixé dans un panier (j’utilise un chinois qui a l’avantage de tenir tout seul comme un grand dans ma casserole) et laisser cuire à la vapeur environ 10 minutes****.

Retirer votre « semoule », la garder au chaud et refaire la même opération avec l’autre moitié.

 

Peler, laver et couper les carottes (en rondelles) et les pommes de terre (comme vous voulez)

Laver, vider et couper le poivron

Emincer l’oignon

Cuire ces légumes à la vapeur (d’abord les carottes, suivies de près par les pommes de terre, suivies elles aussi par le poivron et l’oignon).

 

Griller votre viande, volaille, poisson, crustacés…

 

Mélanger le concentré de tomate avec l’huile d’olive et les feuilles de coriandre lavées et hachées. Vous pouvez éventuellement saler et poivrer (question de goût car chez nous c’est du quasi sans sel et, ô surprise, ce n’est pas moins bon !). Si le mélange vous semble trop épais, ajouter quelques gouttes d’eau.

 

Dresser le tout dans une grande assiette creuse (style… couscous !) en commençant par une bonne dose de chou-fleur (attention !! mieux vaut qu’il soit bien chaud car il a tendance à refroidir rapidement. Perso, je le réchauffe quelques secondes au micro-ondes juste avant de servir) que l’on surmonte de viande, de carottes, de pomme de terre (ben oui, faut bien un féculent), de poivron et d’oignon. Terminer par une bonne cuillérée du mélange tomates – coriandre et servir aussitôt.

 

Verdict


Ce n’est pas du couscous ! Ne vous attendez donc pas à retrouver les saveurs de ce plat. Par contre, c’est une recette très attractive car elle contient un grand nombre de couleurs et a un aspect familier donc rassurant, très savoureuse et super diététique grâce aux nombreux légumes qui la composent et plutôt facile à réaliser.

Et qui a dit que c’était difficile de manger 5 fruits et légumes par jour ?

 

*Vapeur, très peu de graisse, viande et poisson grillés, …

**Si ces explications ne sont toujours pas claires, n’hésitez surtout pas à me demander des précisions !

***Les végétariens pourront accompagner ce plat de soja, quorn ou autre

****Le temps de cuisson dépendra de la quantité de chou-fleur, de la taille du panier, … donc pour savoir si c’est cuit, je vous conseille de goûter !

*****Les photos arriveront bien vite, dès que j'en refais !

Posté par ylero à 21:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


12 mai 2009

Chèvre tiède et compote de poivron

Fête des mères oblige (eh oui, en Belgique, c’est toujours le 2è dimanche de mai !) j’ai décidé de préparer un chouette repas qui sorte un peu de l’ordinaire.

Toujours en quête de mon APN, voici, sans photos donc, une des petites préparations que j’ai réalisées en l'honneur de ma maman. En fonction de la quantité, elle peut être servie à l’apéro ou en entrée.

 

Chèvre tiède et compote de poivron

 

Ingrédients :

Un packet de toasts ou de mini blinis

Une bûche de chèvre (ou deux, cela dépendra de la taille de vos tranches)

Un gros poivron rouge

50g de sucre

10cl de vin blanc

Un trait d’huile d’olive

 

Préparation :

Enlever la tête du poivron, le couper deux, enlever les graines et les filaments blancs.

Peler le poivron (et c’est là que l’on remercie chaleureusement l’inventeur de l’économe).

Tailler le poivron en petits cubes.

 

Faire chauffer un trait d’huile dans une poêle et y faire fondre les dés de poivrons à feu vif. Ils doivent devenir tendres mais pas au point de se transformer en purée.

Ajouter alors le vin blanc. Une fois évaporé, ajouter le sucre à la préparation.

Mélanger régulièrement jusqu’à ce que le mélange s’épaississe.

 

Disposer vos toasts / mini blinis sur une plaque allant au four.

Poser sur chacun d’eux une tranche de chèvre (plus ou moins épaisse en fonction de l’appétit, de la gourmandise, de l’humeur, de l’envie, …).

Déposer ensuite une petite noix de compote de poivron.

Enfourner 5 minutes dans un four préchauffé à 140°.

 

Cela permettra aux toasts / mini blinis de se réchauffer, au fromage de chèvre de fondre légèrement et à la compote de ne pas trop durcir.

 

Le verdict :

Vu la satisfaction générale suite à la dégustation de cette recette simplissime, j’en referai et… promis : je prendrai des photos !

 

Bon appétit,

O.

Posté par ylero à 17:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 mai 2009

Purée de haricots verts aux poivrons

Je ne suis pas encore tout à fait prête (mon appareil photo est introuvable ! Il se cache surement quelque part… impossible de remettre la main dessus !) mais l’impatience me pousse à publier dès à présent une première petite recette… Rien de révolutionnaire je vous rassure mais une recette en parfaite harmonie avec mon défi quotidien : cuisiner sainement et obtenir un résultat qui soit à la fois beau et bon !

Cette quête de l’esthétisme visuel et gustatif est commune à bon nombre de cuisiniers, qu’ils soient chefs ou en herbe. Par contre la dimension saine et diététique passe souvent aux oubliettes. Et on peut le comprendre : c’est si bon ! De plus, nos mères et nos grands-mères nous ont enseigné quelques principes de cuisine et tous intègrent l’utilisation – parfois abusive – de matières grasses. Et c’est là que, parfois, la sirène d’alarme se fait entendre…

Du moins c’est ce qui s’est produit pour mon petit papa qui, du jour au lendemain, s’est entendu dire qu’il devait perdre du poids, beaucoup de poids.

Aïe, ça fait mal ! D’autant plus que c’est un grand gourmand.

Qu’à cela ne tienne, j’ai décidé de l’aider et de rendre ses repas visuellement attractifs.

 

Voici donc – sans images… ! – ma purée de haricots verts aux poivrons.

 

Les ingrédients :

1kg de haricots verts (de préférence frais mais les surgelés feront très bien l'affaire)
4 pommes de terre moyennes
3 càs d'huile d'olive
2 petits oignons (ou un gros!)
1 càs d'estragon haché (frais, si possible)
2 poivrons (moi je prends un rouge et un orange pour avoir plus de couleur dans l'assiette mais peu importe en fait).

La méthode :

Laver et équeuter les haricots.
Éplucher les pommes de terre et les couper en morceaux.
Mettre les légumes dans un panier de votre cuiseur vapeur* pendant 15 minutes environ**.
Ajouter les oignons émincés finement et prolongez la cuisson 5 minutes environ (je vérifie toujours la cuisson en plantant sauvagement un couteau dans mes légumes).
Réduire le tout en purée au mixer (le presse purée n'est pas suffisamment efficace pour les haricots) en ajoutant l'huile d'olive et l'estragon.

Laver et vider les poivrons (veillez bien à enlever les parties blanches du poivron car elles sont peu digestes) et les couper en lanières assez fines.
Les déposer dans un panier et les laisser cuire 10 minutes environ. Elles doivent rester légèrement croquantes pour obtenir un contraste de texture avec la purée.

Réchauffer la purée si nécessaire (quelques secondes au micro onde) et la servir décorée des lanières de poivrons.

* naturellement, vous pouvez très bien cuire vos légumes à l’eau mais ce serait risquer de perdre certaines des vitamines qu’ils contiennent… Et ça, c’est bien dommage !

** Tout dépend du type de pomme de terre, de haricots, du cuiseur vapeur, … mais moi ça me prend 15 minutes !

Le verdict :
C'est beau grâce aux couleurs des légumes et grâce aux formes que l'on peut créer avec les lanières de poivrons (ben oui les crocodiles, ils ont des grandes dents!).
C'est sain car vous mangez trois légumes différents sans même vous en rendre compte !

Ca a du goût, même sans sel et sans poivre, grâce à l’utilisation d’herbe aromatique

La variante :

Remplacer l’estragon par du basilic par exemple pour une saveur un peu plus douce.

Et si vous voulez ravir les petits palais, présentez cette recette comme étant de la purée de crocodile, utilisez des poivrons verts et dressez-les comme des écailles.

Posté par ylero à 16:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

03 mai 2009

Ca y est, je suis une blogueuse !

C'est dans un mélange d'émotion et de crainte de ne pas m'en sortir aussi bien que les autres que je me lance aujourd'hui dans la rédaction de ce blog. Eh oui, encore un blog culinaire !
J'espère pouvoir à mon tour inspirer l'une ou l'autre personne et faire partager mes découvertes, mes coups de coeur et mes expériences (pour peu qu'elles soient consommables !).
Je vous souhaite une bonne lecture !

O.

Posté par ylero à 00:37 - Commentaires [2] - Permalien [#]